Top
Balade du phare - São Pedro, São Vicente, Cap-Vert

Pour notre deuxième jour au Cap-Vert, nous avons décidé de profiter des activités proposées par notre hôtel et nous nous sommes donc inscrit pour faire la visite de São Pedro, le village de pêcheurs voisin. Quelle ne fut pas notre surprise lorsque nous avons constaté qu’il s’agissait en fait d’une visite affreusement voyeuriste et surtout assez malsaine. Nous nous sommes retrouvés à débarquer dans ce minuscule village calme et très pauvre à 10 français pour visiter les lieux où les villageois s’approvisionnaient en eau, voir des enfants jouer au foot pieds nus et autre. Nous n’avons même pas eu l’occasion de discuter ou partager avec ces villageois que l’on nous désignait de loin sans aucune possibilité d’interactions. Nous gardons en mémoire le comportement odieux de certains de nos compatriotes qui n’ont pas hésité à ouvertement dénigrer l’endroit (“Olala je suis contente d’avoir pris des baskets vu comme c’est sale!”) et manquer de respect à nos hôtes. Nous avions tellement honte d’être associé à ce genre d’individus que nous nous sommes fait très petits et avons évité de dégainer nos appareils photos, contrairement à certains, pour photographier la misère. Certains ont même osé poser fièrement à côté d’enfants sans même daigner leur adresser la parole et continuer leur chemin. Ca devait faire une belle photo et des histoires à raconter aux amis une fois rentré. C’était affreux! Ce tourisme de consommation qui consiste à voyager pour ne s’agglutiner qu’avec ses semblables dans un hôtel de luxe et ne sortir qu’en groupe de 15 pour constater à quel point on a de la chance en prenant bien soin d’éviter tout contact avec les locaux est à des années-lumières de notre conception du voyage et c’était assez horrible d’être confronté à ce genre de mentalités. Plus jamais!


Blogueurs voyageurs passionnés, nous arpentons le monde à la recherche de ses plus beaux joyaux. Culture, gastronomie, paysages et rencontres, autant de choses que tu retrouveras ici, et peut être même bien plus encore...

Commentaires:

  • 2 mars 2015

    Et c’est là qu’on se rend compte qu’il y a 1001 façons de voyager…. J’ai rencontré quelques touristes comme ça sur ma route, et j’ai fait semblant de ne pas être française pour ne surtout pas avoir à leur parler… 😉
    Les visites guidées des hôtels, ça peut être quitte ou double. En général, les visites guidées des auberges de jeunesse sont moins risquées.
    Je les imagine montrer la photo à leur famille de ce gamin qu’il ne connaisse même pas…

    reply...
  • 29 juillet 2015

    Tout à fait d’accord avec toi. C’est malheureux, mais il y a de plus en plus de visites organisées dans cet esprit.

    Je trouve cette démarche très malsaine, d’un côté c’est comme tu dis une sorte de “safari photo de la pauvreté”, parfois il y a aussi le “on passe en voiture au milieu de vos villages et on en à rien a faire de vous enfumer, surtout regardez bien nos belles voitures de touristes riches” et il y a le côté d’être mis de manière forcée devant la pauvreté “ben alors riches touristes il faut donner de l’argent maintenant aux pauvres petites enfants”. Dans tous les cas rien n’est sincère, et les démarches ne viennent pas dans un esprit de découverte de la culture et d’adaptation.

    J’espère pour vous que la visite n’était pas trop longue, car je comprends totalement le sentiment de gène que vous avez pu ressentir.

    reply...
  • 12 août 2015

    Quelle horreur et je n’en vois meme pas l’intérêt puisque manifestement ce type de visites de rapporte rien a la communauté en question…
    Helas, faire des photos avec des petits enfants noirs pauvres fait partie des meilleurs souvenirs de vacances de beaucoup de gens…
    Vous ont-ils explique pourquoi ils font visiter ce village?

    reply...
  • 16 septembre 2015

    C’est bien décrit. On a vécu la même expérience à Bali. On est rentrés à 10 dans un village puis dans une maison traditionnelle. La pauvreté des gens était aussi frappante que le côté “consommation de culture autochtone voyeuriste”. On a détesté. Selon le guide, les personnes étaient rémunérées pour cette prestation. Drôles de dérives quand même…

    reply...

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :