Premiers pas au Cap-Vert

Publié le Cap VertSão Vicente

Ce voyage nous l’avons attendu, désiré et préparé avec beaucoup d’impatience pour plusieurs raisons. C’était notre premier voyage depuis 2007, notre premier voyage à 2 à l’étranger et aussi la première fois depuis 4 ans que Nathalie avait ses vacances d’été. Après avoir passé un an séparé pour des raisons professionnelles, ce voyage était aussi l’occasion de se retrouver et de partager de nouvelles choses ensemble. L’idée du Cap-Vert est venue un peu par hasard en surfant sur les nombreux sites de tours opérateurs. Cet archipel de l’Atlantique promettait de beaux paysages, la découverte d’une nouvelle culture et surtout un tourisme peu développé encore. Nous avions lu que Sal, bien que très présente dans les offres, était exclusivement touristique et n’offrait pas énormément d’activités. C’est donc vers São Vicente que notre choix s’est porté. Et après moults prises de têtes et hésitations, nous avons choisi une formule all inclusive proposée par Opodo comprenant vol, hébergement et repas. Même s’il est vrai qu’on a fait mieux en matière d’aventure, cette solution était idéale pour nous puisqu’elle nous assurait un toit et des repas en cas de galère tout en nous laissant une certaine liberté d’action. Il était hors de question de rester cloîtré dans notre hôtel 24/24h!

Arrivée à l'aéroport Cesaria Evora - São Vicente, Cap-Vert Statue de Césaria Evora à l'aéroport - São Vicente, Cap-Vert Dégustation du grogue - Hôtel Foya Branca, São Vicente, Cap-Vert

En sortant de l’avion, une chaleur humide nous a littéralement submergé malgré le fait que le soleil n’était pas vraiment au rendez-vous. Le paysage lunaire entourant le petit aéroport était assez surprenant mais nous étions bien rapidement émerveillés par ce nouveau pays et excités de le découvrir. Les bagages récupérés, le VISA payé (40€/personne) et nous voila entassés dans des minibus envoyés par l’hôtel en route vers notre nouveau QG. Nous étions assez anxieux, ayant lu de nombreuses critiques assassines sur internet concernant les hôtels cap-verdiens et leurs étoiles en carton, mais il faut dire que le Foya Branca a largement été à la hauteur de nos espérances. Bon, c’est vrai, une ambiance Club Med en carton pâte régnait dans l’hôtel avec son lot d’activités plus ou moins intéressantes (tir à l’arc, gymnastique, plongée…). Nous gardons en tête cette belle arnaque qu’a été le snorkeling! Nous nous étions greffés à un groupe partis en pleine mer pour faire de la plongée et ce fut une énorme frustration de ne voir que des petits poissons colorés en surface alors qu’eux avaient aperçus requins et raies mantas en profondeur, à proscrire! Il était clair que l’hôtel était sorti de terre en quelque mois au beau milieu de nulle part mais il faut dire que le service, le personnel, l’environnement et les chambres étaient impeccables. Nous avons été accueillis par une petite danse traditionnelle et avons goûté le grogue, boisson alcoolisée locale. Et une fois posés, nous nous sommes regardés et nous n’avions déjà plus envie de repartir! C’est assez incroyable cette sérénité qui émane du pays et plus qu’en vacances, on s’est rapidement sentis chez nous dans ce nouvel environnement et ça a duré pendant tout le séjour.

Vue depuis notre chambre - Hôtel Foya Branca, São Vicente, Cap-Vert Une jolie pirogue décorative - Hôtel Foya Branca, São Vicente, Cap-Vert Chemin vers les chambres - Hôtel Foya Branca, São Vicente, Cap-Vert Nath fait du tir à l'arc - Hôtel Foya Branca, São Vicente, Cap-Vert Séb fait du tir à l'arc - Hôtel Foya Branca, São Vicente, Cap-Vert

Dès le premier soir, l’un des animateurs de l’hôtel, Louis, nous a proposé de nous accompagner au Festival Baia das Gatas dont c’était le dernier jour. Ce fut notre tout premier bain dans la vie nocturne cap-verdienne et quelle soirée! Nous avons pris un taxi jusqu’à Mindelo puis un aluguer bondé nous a mené jusqu’à Baia das Gatas, la plage où se tenait le festival gratuit. La plage était noire de monde c’était assez impressionnant! Nous avons bu du grogue, testé quelque mets locaux, sympathisé avec quelque festivaliers, découvert la musique de Georginette, un chanteur cap-verdien très populaire et surtout dansé au milieu d’une foule de cap-verdiens devenus complètement hystériques à l’arrivée d’Alpha Blondy sur scène. L’ambiance était électrique et très conviviale et nous avons regretté d’avoir laissé nos appareils photos à l’hôtel, sur les conseils de Louis. Nous sommes rentrés tard, le sourire aux lèvres et impatients d’explorer un peu plus ce beau pays dès le lendemain. 

Signature Nath et Seb

Blogueurs voyageurs passionnés, nous arpentons le monde à la recherche de ses plus beaux joyaux. Culture, gastronomie, paysages et rencontres, autant de choses que tu retrouveras ici, et peut être même bien plus encore…

Posted by Nath et Séb

Blogueurs voyageurs passionnés, nous arpentons le monde à la recherche de ses plus beaux joyaux. Culture, gastronomie, paysages et rencontres, autant de choses que tu retrouveras ici, et peut être même bien plus encore...

Commentaires (4)
  1. Mat 4 juin 2015 at 15 h 22 min

    Intéressant tout ça ! Faudra se mettre à la plongée sous marine car en snorkelling on ne voit généralement que les petites bêtes.

    • voyageurssansfrontieres 5 juin 2015 at 9 h 12 min

      Merci! Oui c’est ce qu’on s’est dit aussi! En fait c’est surtout que le snorkeling c’est bon pour les lagons, dans l’océan effectivement ça ne sert à rien. Le gars nous avait vendu du rêve en nous disant qu’il nous emmènerait près de rochers où on pourrait voir des trucs, on était dégoûtés!

  2. Fernandes Justine 30 juillet 2017 at 17 h 51 min

    Bonjour les amoureux!

    Merci pour ce blog, il est source d’inspirations pour nos voyages à venir. =)
    Georginette: le chanteur capverdien dont vous parlez se prénomme Jorge Neto mais c’est vrai que phonétiquement, on comprend ça ^^

    Bonne continuation

    • Nath et Séb 31 juillet 2017 at 19 h 50 min

      Oups! Merci pour la rectification Justine! C’est donc pour ça que nous avions eu du mal à le retrouver sur Google :p! Nous sommes heureux que notre blog te plaise et espérons te revoir bientôt par ici!

Un petit commentaire?

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont notés *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.