Porto Novo- Ponta do Sol: vers un petit coin de paradis

Publié le Cap VertCoups de coeurCuisine du MondeSanto Antão

Pour notre troisième jour au Cap-Vert, nous avons décidé de partir à l’aventure. Grâce au forum du Routard, nous avions contacté Marie et avions finalement convenu de passer 2 jours avec son compagnon, Arlindo, comme guide à Santo Antão. Lors de la préparation de notre voyage, cette île revenait souvent comme un incontournable du pays et nous avions vraiment envie de découvrir cette flore verdoyante loin des terres volcaniques de São Vicente. Nous nous sommes donc rendus au port de Mindelo et avons pris le ferry Mar d’Canal, qui est le moins cher, en direction de l’île voisine. Ayant bien souvent été mis en garde concernant la sécurité et les vols au Cap-Vert, nous avions pris l’initiative de mettre notre argent dans nos chaussettes le temps de la traversée. On s’est bien vite sentis idiots avec nos chaussettes fourrées alors que les usagers du ferry étaient tout à fait respectables voire même un peu embourgeoisés!

Port de Mindelo - São Vicente, Cap-Vert Port de Mindelo - São Vicente, Cap-Vert

L’arrivée à Porto Novo fut assez mouvementée étant donné tous les rabatteurs qui essaient désespérément de vous attirer vers leur voiture. Malgré tout, Arlindo a réussi à nous retrouver dans cette cohue et après l’avoir malencontreusement pris pour l’un d’entre eux (la honte!), il nous a emmené vers l’aluguer qui nous attendait pour rejoindre son village de l’autre côté de l’île : Ponta do Sol. Ce fut l’occasion d’une première ballade en voiture d’environ 3 heures par la Route de la Corde à travers les montagnes, les nuages et quelques villages disséminés ça et là. Nous nous sommes arretés plusieurs fois pour écouter Arlindo nous parler avec passion de sa terre, lire les quelques panneaux touristiques explicatifs, discuter avec quelque locaux ou tout simplement admirer ce paysage magique. La roche volcanique, très présente au Cap-Vert, étant particulièrement fertile, il est assez impressionnant de voir l’étendue des champs de culture nichés au creux de volcans éteints.

Cratère de Cova - Santo Antão, Cap-Vert Cratère de Cova - Santo Antão, Cap-Vert Route de la Corde - Santo Antão, Cap-Vert Culture en terrasses - Santo Antão, Cap-Vert

Une fois arrivés à Ponta do Sol, nous avons eu le plaisir de rencontrer Marie avec qui nous avions échangé sur internet. C’est une technicienne de laboratoire tombée amoureuse du pays et d’Arlindo, son guide, quelque années auparavant. Depuis, elle a fait d’innombrables allers-retours entre la Suisse et le Cap-Vert histoire de découvrir un peu plus à chaque fois les merveilles de ce pays, une très belle histoire! Ce couple adorable nous a conseillé de manger à La Caleta, un petit restaurant donnant sur le port un peu plus bas et, effectivement, ça en valait la peine! Nous avons ainsi pu goûter la muraine, un poisson pleins d’arêtes, assez difficile à manger mais à la chair blanche incroyablement fondante, un pur régal! Est ensuite venu le moment de goûter la cachupa, le plat national. Composé d’oeufs, de poulet, de merguez et de pois blancs, ce plat très consistant remplit très bien sa fonction principale, caler l’estomac! Marie nous a expliqué que souvent les locaux n’étaient pas sûrs d’avoir un second repas dans la journée et avaient donc pour but principal avec ce plat de se donner les moyens de tenir en cas de pénurie. Il est vrai qu’énoncé comme cela, le mélange peut sembler surprenant mais je vous assure que c’est un plat délicieux à tester absolument! Un restaurant fort sympathique en somme malgré la simplicité de ses locaux. Petit conseil: ne vous essayez pas à faire la conversation avec la propriétaire d’origine corse, elle est assez particulière!

Boca de Pistola - Ponta do Sol, Santo Antão, Cap-Vert

Après avoir bien digéré, Arlindo nous a accompagné jusqu’à Boca de Pistola, un charmant petit bar doté d’une petite chambre cosy qui nous accueillait pour la nuit. Le temps de se rafraîchir quelque minutes et nous voila repartis avec Arlindo pour une petite balade sur les hauteurs du village. L’occasion de tester notre résistance à l’effort pour la première fois. Ce ne fut pas simple et surtout frustrant de nous faire allègrement dépasser par une gamin d’une dizaine d’années en tongs alors que nous galérions avec nos coupe-vents et bâtons de marche. Il n’y a pas à dire, les cap-verdiens sont vraiment de grands marcheurs! Nous avons même croisé un homme en costume qui rentrait du travail avec ses belles chaussures. Respect! La récompense fut absolument à la hauteur de nos espérances avec une vue magnifique sur un petit village proche de Ponta do Sol, Fontainhas, et l’océan à perte de vue. Un régal pour les yeux!

Balade sur les hauteurs près de Ponta do Sol - Santo Antão, Cap-Vert Fontainhas - Santo Antão, Cap-Vert Vue sur Ponta do Sol après notre ballade - Santo Antão, Cap-Vert

Et pour finir cette marche éprouvante, rien de tel qu’un petit plongeon dans l’océan au coucher de soleil suivie d’une ballade dans le port. Des vieillards qui jouent au bord de l’eau, des ados qui enchaînent les plongeons et des pêcheurs au retour d’une pêche plus que fructueuse: la vie à Ponta do Sol respire la sérénité et ça fait du bien.

Baignade ! - Ponta do Sol, Santo Antão, Cap-Vert Ponta do Sol - Santo Antão, Cap-Vert Attention aux oursins! - Ponta do Sol, Santo Antão, Cap- Vert Préparation du thon après la pêche - Ponta do Sol, Santo Antão, Cap-Vert

Après être rentré nous doucher et nous préparer pour la soirée, Arlindo est venu nous chercher en sifflant à notre fenêtre. Un sifflement très particulier propre à chaque famille dans le village. Ainsi, il est aisé de savoir si l’un de vos proches essaie d’entrer en contact avec vous, une jolie petite tradition. Accompagnés de Marie, nous sommes allés dans un petit restaurant proche du port, Chez Vony, où Arlindo avait fait jouer ses relations pour nous permettre de goûter une langouste fraîche du jour pour seulement 15€/personne! Nous avons été rejoints à table par Vera et Gordon, un couple d’allemands travaillant comme maquilleurs à l’opéra et qui avaient décidés de passer leur mois de vacances annuel à dénicher les perles de Santo Antão en voiture. Un repas délicieux et des échanges très animés et conviviaux où se mélangeaient allègrement créole, anglais, français, allemand et même un peu d’espagnol! Nous avons ensuite été boire un verre dans un petit bar de fortune près de la plage. L’occasion de goûter un ponche à la cacahuète (pontch de macara) absolument délicieux. Ce fut sans conteste la meilleure soirée de notre séjour!

Langoustes! - Ponta do Sol, Santo Antão, Cap-VertSéb, Vera, Gordon, Marie et Arlindo - Ponta do Sol, Santo Antão, Cap-Vert

Signature Nath et Seb

Blogueurs voyageurs passionnés, nous arpentons le monde à la recherche de ses plus beaux joyaux. Culture, gastronomie, paysages et rencontres, autant de choses que tu retrouveras ici, et peut être même bien plus encore…

Posted by Nath et Séb

Blogueurs voyageurs passionnés, nous arpentons le monde à la recherche de ses plus beaux joyaux. Culture, gastronomie, paysages et rencontres, autant de choses que tu retrouveras ici, et peut être même bien plus encore...

Commentaires (2)
  1. elodie 13 décembre 2016 at 21 h 37 min

    Bonjour
    Auriez vous conservé les coordonnées de votre guide Arlindo ?
    merci 🙂

    • Nath 15 décembre 2016 at 0 h 05 min

      Bonjour Elodie,
      Oui, nous avons gardé contact avec Marie et Arlindo et c’est avec grand plaisir que nous te communiquons ses coordonnées! Ils ont créé un site internet depuis que nous sommes allés au Cap-Vert, tu peux les contacter ici : http://arlindotrek.weebly.com/. Ton voyage au Cap-Vert est prévu pour quand??

Un petit commentaire?

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont notés *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.