Epatantes chutes du Niagara

Publié le ActivitésCanadaCoups de coeur

Il y a de ces lieux où les mots ne suffisent plus. Les chutes du Niagara en sont. Je pourrais vous parler de comment l’Homme a consciencieusement dénaturé la moindre parcelle de terre aux alentours. Comment il a transformé un lieu qui autrefois devait posséder une aura quasi religieuse, en immense parc à thème. Cependant ce n’est pas cette chronique que je m’en vais vous narrer. Laissons plutôt place au chant simple et puissant de la beauté. Embarquez donc, et voguez jusqu’au pied du “fer à cheval” comme ils l’appellent.

Hornblower Niagara Cruise

Les moteurs vrombissent, les matelots s’affairent à embarquer les derniers passagers, les mouettes s’agitent, pas de doute l’heure approche. Le bateau quitte alors lentement la rive canadienne. Alors que le géant de métal remonte bravement le courant, nous saluons au loin d’autres aventuriers qui nous ont précédé et qui rentrent désormais à quai, plein de souvenirs dans la tête et d’eau dans les chaussettes! Rapidement sur notre gauche nous découvrons  “Le voile de la mariée” . Mise en bouche spectaculaire avant le grand show. Malheureusement sa puissance est en train de causer sa perte. Le courant y est tellement fort que les spécialistes estiment que l’érosion aura raison des chutes d’ici un millénaire

arc en cielWP_20140916_042WP_20140914_062

Le capitaine ajuste le cap et nous voilà face à la partie canadienne, le fameux “fer à cheval” (nommé d’après sa forme en U). Alors que nous avançons lentement et inexorablement, les centaines d’oiseaux semblent de plus en plus excités. Ca vole dans tous les sens, crie, chante, comme s’ils cherchaient à nous prévenir que l’Homme n’a pas sa place en ces lieux. À cette distance encore raisonnable, l’immense nuage se formant en permanence au creux des chutes semble rejoindre le ciel. On imagine ainsi aisément les premiers peuples découvrant ce lieu, se demandant s’ils ne sont pas simplement tombés sur la grande fabrique des nuages. Puis la distance devient cette fois totalement déraisonnable, nous ne voyons pratiquement plus le ciel, juste un immense mur d’eau à quelques mètres à peine. Les éléments sont déchaînés, les chutes produisent un vacarme digne d’un tonnerre continu, de l’eau vous fouette de toute part, le vent rend tout votre attirail anti-pluie totalement obsolète. Un véritable rappel de la force immuable de la nature, comme un retour aux origines de celle-ci. Et même les quelques “Wooo-Girls” embarquées à bord ne sauront perturber l’harmonie qui vous guette. Car il s’agit en effet d’un de ces instants où l’on prend conscience que l’infiniment petit n’est pas qu’une donnée abstraite. Dans l’immédiat vous en faites l’expérience directe, petite poupée de chair et de sang que vous êtes face à la démesure de ce lieu d’un autre âge.

WP_20140914_092WP_20140914_100 

Vous l’aurez donc compris, si Niagara offre de nombreuses activités détaillées ci-contre (comme la balade en hélicoptère ou la visite du Butterfly Conservatory), aucune ne peut prétendre égaler l’immersion et la démesure de la balade sur le Hornblower!

WP_20140915_017WP_20140915_029WP_20140915_089papillon1

Signature Séb

Blogueurs voyageurs passionnés, nous arpentons le monde à la recherche de ses plus beaux joyaux. Culture, gastronomie, paysages et rencontres, autant de choses que tu retrouveras ici, et peut être même bien plus encore…

Posted by Nath et Séb

Blogueurs voyageurs passionnés, nous arpentons le monde à la recherche de ses plus beaux joyaux. Culture, gastronomie, paysages et rencontres, autant de choses que tu retrouveras ici, et peut être même bien plus encore...

Commentaires (7)
  1. cassandre 16 avril 2015 at 2 h 05 min

    très bel article, bien écrit sur ce lieu spectaculaire!

  2. Good morning Usa 6 mai 2015 at 17 h 10 min

    La nature est belle, fascinante et puissante. Les chutes du Niagara nous le montre bien. Les photos sont top. J’adore. Merci pour ce partage 🙂

  3. Ameloche Voyage 29 juillet 2015 at 13 h 44 min

    Tu y étais en Mars ? Moi aussi j’ai visité les chutes du Niagara en mars cette année. Je trouve également que la ville de Niagara Falls est totalement une ville créée pour les touriste et n’est pas du tout en adéquation avec la beauté du spectacle naturel des chutes du Niagara. J’ai été vraiment stupéfaite par le bruit et les quantités d’eau qui se déversent en quelques secondes.

    • voyageurssansfrontieres 29 juillet 2015 at 13 h 48 min

      Non j’y suis allé en septembre dernier. Oui un peu déçu par le côté carton-pâte de la ville mais le spectacle se suffit à lui-même et j’ai adoré découvrir les Chutes sous plusieurs angles! Tu as fait la visite en bateau aussi?

Un petit commentaire?

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont notés *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.