Allons écouter le brâme du cerf!

Publié le ActivitésFranceNatureOccitanie

As-tu déjà entendu parler du brâme du cerf? Nous ne connaissions pas du tout cette période si particulière de l’année avant notre weekend en Lozère (en bons citadins!) et ce fut une superbe découverte! Dans la continuité de notre séjour placé sous le signe de la nature et de la découverte de la faune locale, nous n’avons pas hésité longtemps lorsque nous avons eu l’occasion de tester cette activité unique et magique, aux côtés d’un guide expérimenté. Si tu veux aussi t’organiser un petit weekend brâme du cerf en Lozère ou même ailleurs en France, cet article est pour toi!

Oui SNCF | Trouve un billet de train pour Montpellier
Skyscanner | Trouve un billet d’avion pour Montpellier
Carigami | Trouve une location de voiture
iGraal | Profite du remboursement d’une partie de tes frais de voyage grâce au cashback

Qu’est-ce que le brâme du cerf?

Le terme brâme du cerf désigne à la fois le cri du cerf en rut mais aussi leur période de reproduction qui a lieu chaque année au début de l’automne. Ce cri rauque et sourd peut avoir plusieurs significations et donc plusieurs fonctions. Le cerf peut brâmer pour marquer son territoire ou défier d’autres mâles et asseoir sa puissance. S’en suivent alors de violents combats où les mâles entrechoquent leurs bois sans relâche pour faire plier l’adversaire. Dans les cas les plus graves, le cerf perdant peut succomber suites à d’importantes blessures ou même mourir de fatigue tant ce type de combat peut drainer de l’énergie. Le brame peut aussi permettre au cerf d’attirer l’attention des biches qu’il espère féconder. Il paraît même que ce bruit déclencherait l’ovulation chez celles-ci, laissant alors une petite fenêtre de 24 heures au mâle pour les féconder. En pratique, le brâme du cerf est un bruit vraiment très particulier qui ressemble à un mix entre un ventre qui gargouille et une porte qui grince, vois plutôt avec la vidéo ci-dessous!

Quelle période pour le brâme du cerf?

En général, le brâme du cerf survient de mi-septembre à mi-octobre mais cela peut dépendre des conditions météorologiques. Si l’été est caniculaire, comme cette année par exemple, le brâme aura lieu plus tôt et donc plus tard si à l’inverse, il a fait plutôt frais. Les meilleures périodes de la journée pour écouter le brâme du cerf sont l’aube ou le crépuscule mais il est parfois possible de l’entendre en pleine journée.

Cerf pendant le brâme

Source

Nos conseils pour écouter le brâme du cerf

Comme tu peux t’en douter, le cerf est un animal sauvage et donc il faut prendre quelque précautions pour aller l’écouter brâmer en toute sécurité et surtout en dérangeant les animaux le moins possible. Pour profiter au maximum de l’expérience, il te faudra te munir de bonnes chaussures et de jumelles (et/ou de téléobjectif pour faire de belles photos) pour pouvoir observer les animaux à une bonne distance. Pour éviter d’être repéré, il vaut mieux être le plus discret possible et marcher doucement tout en faisant attention à rester face au vent. On bannit bien entendu les lampes torches et autre accessoires lumineux et on laisse tomber le parfum que les animaux pourront sentir sans problème. Enfin, pour garantir une sortie en toute sécurité, il vaut mieux rester sur les pistes et sentiers autorisés et surtout ne pas amener de chien, même en laisse. Pour bénéficier de précieuses explications et trouver les cerfs sans trop de difficultés, le mieux reste d’être accompagné d’un guide expérimenté.

Observation des cerfs pendant la période de brame du cerf - Lozère, France

Notre sortie brâme du cerf en Lozère

Nous avons donc expérimenté le brâme du cerf pour la première fois lors de notre week-end en Lozère. Nous avions rendez-vous avec Gregory Chamming’s, notre guide naturaliste, au coucher du soleil à Saint-Denis en Margeride. Cela fait un peu plus de 2 ans qu’il s’est lancé à son compte et accompagne des sorties naturalistes un peu partout en Lozère. Gregory nous offre d’abord une multitude d’explications précieuses sur les cerfs et leur mode de vie. Nous apprenons par exemple que leurs bois n’ont en fait rien à voir avec le matériau mais portent ce nom simplement du fait de leur forme qui rappelle des bouts de bois. Ce sont en fait des morceaux de cartilage dont la production est directement liée à un surplus de testostérone de l’animal et qu’ils perdent chaque année. Ainsi, plus les bois sont hauts et ramifiés, plus le cerf est réputé puissant et donc attirant pour les biches. Nous apprenons aussi qu’ils passent beaucoup de temps à les sculpter et les aiguiser dans l’optique de combattre ensuite avec d’autres mâles et que chaque partie du bois a un nom et une fonction. Gregory nous propose ensuite d’aller pister les cerfs de Lozère pour tenter de les observer dans leur habitat naturel et nous prenons alors le chemin d’une place de brâme qu’il connaît bien.

Cerf silhouette

Après seulement quelque mètres, nous sommes stoppés nets par un brâme puissant qui nous parvient d’à peine 1 ou 2 kilomètres. Ni une, ni deux, Grégory dégaine et règle sa longue vue de pro puis nous laisse admirer le spectacle : un cerf fait la cour à 3 biches, au loin. Ces dernières broutent paisiblement de l’herbe, semblant toiser notre pauvre cerf qui s’époumone sans relâche pour espérer attirer leur attention. Il continue de brâmer et s’approche progressivement mais subtilement des biches, en prenant bien soin de mettre en avant la douzaine de bois qui se dressent sur sa tête. Il y a quelque chose d’assez incroyable à observer un tel spectacle et nous restons de longues minutes, comme hypnotisés, à regarder ce petit ballet se jouer pendant que le soleil continue de décliner. Il fait bientôt nuit et nous ne pouvons alors plus distinguer les animaux de l’obscurité mais qu’à cela ne tienne, Gregory nous parle alors d’astronomie, l’une de ses nombreuses passions. Nous observons les planètes, les étoiles filent sous nos yeux et nous passons alors l’un des plus beaux moments que nous ayons vécus en voyage. Il n’y a rien de plus magique que de s’allonger par terre et observer ces milliers d’étoiles, enveloppés par un silence épais troublé seulement par ces brames impressionnants.

Ciel étoilé - Lozère, France
Sortie nature avec Gregory Chamming’s |
+33 (0) 6 16 99 65 90
g.chammings@yahoo.fr

Où écouter le brâme du cerf en France?

Il existe ce que l’on appelle des places de brâme où les animaux se réunissent chaque année pour se défier les uns les autres et jouer leur parade nuptiale. Il est possible d’observer et d’écouter ce phénomène à l’abord de la plupart des forêts françaises et dans certains cas, des miradors et des lieux d’observations ont été aménagés pour c’est le cas par exemple sur le domaine de Chambord. La carte ci-dessous regroupe une liste non exhaustive de forêts où il est possible de découvrir le brâme du cerf, souvent accompagnés de guide expérimentés.

Ce voyage est le fruit d’une collaboration avec Lozère Tourisme. Cependant, les opinions exprimées ici n’ont en aucun cas été sujettes à l’influence d’un tiers.

Posted by Nath et Séb

Blogueurs voyageurs passionnés, nous arpentons le monde à la recherche de ses plus beaux joyaux. Culture, gastronomie, paysages et rencontres, autant de choses que tu retrouveras ici, et peut être même bien plus encore...

Commentaires (3)
  1. Anne LANDOIS-FAVRET 19 septembre 2019 at 20 h 53 min

    Cela doit être vraiment génial d’entendre le brame, un moment particulier ! Je vois qu’il y a des aires de ce genre en forêt de Fontainebleau, c’est pas loin de chez moi ! 🙂
    Observer les étoiles sans un bruit ou presque, c’est génial, fin Août j’ai pu également assister à ce spectacle en plein milieu de la Dordogne, c’était magique ! 🙂

Un petit commentaire?

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont notés *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.