Tour d’Europe avec Eurolines et Isilines : notre avis

Publié le Conseils de voyagePartenariats

En février dernier, nous sommes partis sur les routes d’Europe pour explorer et découvrir notre beau continent. Tu as d’ailleurs peut-être suivi nos aventures en direct sur nos comptes Facebook, Twitter ou Instagram. C’était vraiment une expérience très enrichissante, pleine de rebondissements, d’imprévus et de beaux moments qui constituerons des souvenirs à vie! Avant de te parler plus en détails de nos aventures dans les semaines à venir, nous avons décidé de débuter cette série d’articles en te parlant d’abord de notre mode de transport et de notre organisation pour 1 mois qui n’a pas toujours été simple. Nous avons testé les trajets en bus proposés par Eurolines et Isilines et nous allons tout te raconter!

Eurolines | Trouve ton trajet de bus en Europe

Pourquoi voyager en bus?

Dès le début de la préparation de notre voyage, les transports en bus collectifs se sont imposés comme une évidence. Moins cher que l’avion, plus souple que le train, le vrai plus de ce mode de transport est qu’il amène facilement au coeur de nombreuses villes plus ou moins grandes ce qui nous offrait une belle flexibilité et une grande liberté dans la mise au point de notre itinéraire. Oubliés aussi les frais surprises pour rejoindre le coeur de ville souvent associés aux vols low-cost ou les prix exhorbitants des voyages en train! En plus, les nombreux trajets de nuit disponibles allaient nous permettre d’économiser des nuits d’hôtel bien que le confort ne soit évidemment pas comparable à un bon lit bien moelleux. Mais attention, tout n’est pas idéal. Oui, le bus c’est moins cher mais c’est aussi beaucoup plus long! Il faut par exemple compter 8 heures de trajet pour un MontpellierBordeaux contre 4 heures en voiture, c’est un élément important à ne pas du tout négliger! Nous avions tout le temps du monde pour profiter de notre voyage mais ce ne sera pas forcément ton cas, il te faudra en tenir compte lors de la préparation de ton voyage. Après de nombreux mois à s’arracher les cheveux, nous sommes finalement parvenus à un itinéraire cohérent et adapté à nos envies que voici:

Eurolines et Isilines, tu connais?

Créé en 1985, la société Eurolines est en fait le regroupement de plusieurs sociétés de transport européennes. Aujourd’hui son réseau est parmi les plus étendus sur le continent européen avec plus de 600 destinations desservies dont 96 en France. Parmi les offres intéressantes du groupe, on retient le Pass Eurolines 15 ou 30 jours qui permet de voyager en illimité à travers toute l’Europe pendant une durée déterminée à des prix défiant toute concurrence. Depuis l’été 2015, Isilines a rejoint la famille Eurolines et propose exclusivement des trajets en France dans des bus modernes et tout confort. N’hésite pas à jeter un oeil sur la carte des destinations d’Eurolines et celle d’Isilines pour te concocter ton itinéraire de rêve!

Un bus Isilines - Marseille, France

Notre expérience

Nous sommes donc partis sur les routes d’Europe pendant tout le mois de février avec comme première destination Bordeaux et, durant tout notre périple, nous avons empruntés 4 trajets Eurolines et 2 trajets Isilines. Globalement, tout s’est bien passé pour nous. Les bus étaient ponctuels, confortables et parfois on avait même accès à du wifi ou des prises électriques, le luxe! Etant donné qu’Eurolines est un conglomérat de plusieurs sociétés différentes, le service est donc malheureusement assez inégal suivant le bus emprunté. Séb en a donc profité pour utiliser sa manette de XBox qu’il avait emmené “au cas où” et nous avons surtout pas mal binge watché de séries (c’est comme ça que nous avons découvert House of Cards notamment) de quoi faire passer bien plus facilement les longues heures de trajet!

Séb en pleine partie dans notre bus Isilines - Marseille, France

Nous avons aussi pu tester le service client qui s’est révélé être très efficace quand nous avons raté notre bus de nuit LisbonneSéville (très important : toujours se présenter au bureau d’Eurolines 30 minutes avant le départ du bus!). Nous avons finalement pu prendre le bus du lendemain sans problème au prix, malheureusement, d’une journée de visite en moins à Séville. Par contre, le gros point négatif que nous retenons de ce voyage reste les communications parfois très difficiles avec les chauffeurs de bus. De tous les chauffeurs que nous avons côtoyé à l’étranger, aucun ne parlait ne serait-ce qu’un peu l’anglais ce qui a parfois rendu les rapports très compliqués. C’est très frustrant et énervant quand un chauffeur s’adresse à toi en portugais et répète exactement la même chose avec agacement et tout aussi rapidement quand il constate que tu ne comprends pas un mot de ce qu’il te dit! Un peu plus de compréhension et de patience de leur part serait vraiment les bienvenus! Les chauffeurs d’Isilines étaient par contre bien plus avenants et sympathiques, peut-être était-ce parce que nous étions français éliminant alors la barrière de la langue. Comme on pouvait s’y attendre, les relations avec les autres passagers étaient très diverses. Autant nous avons eu une très bonne surprise quand un vieux portugais nous a spontanément laissé sa place pour nous permettre d’être assis à côté l’un de l’autre, autant nous avons vu de parfaits idiots qui n’hésitaient pas occuper 2 places avec leurs pieds et te regardaient incrédules quand tu leur faisais comprendre que tu avais besoin de t’asseoir. C’est comme pour tout, il y a des gens intelligents et sympathiques et d’autres beaucoup moins!

Nath devant un bus Eurolines - Séville, Espagne Séb en train d'attendre le bus en regardant une série - Lyon, France

Le trajet compliqué

Et dans un soucis de transparence et d’honnêteté, nous sommes obligés de te parler de notre trajet ZürichMarseille qui a vraiment été le pire de tout le séjour, pas de chance pour le dernier trajet! Nous devions prendre le bus de 7h30 à Zürich, arriver à Marseille à 20h puis prendre un MarseilleMontpellier à 22h45. Nous étions donc à la gare routière de Zürich à 7h. Le bureau Eurolines était fermé et nous avons donc attendu, abrités de la neige, que notre bus arrive. Aux alentours de 7h15 des chauffeurs de la compagnie sont arrivés et ont commencé à préparer leur bus qui était en direction de l’Espagne. Nous leur avons demandé, en espagnol, si nous devions monter avec eux, ils nous ont dit que non et que nous devions attendre un autre bus. À 7h45, toujours aucun bus à l’horizon, nous avons donc contacté le service client basé à Paris par téléphone. La téléopératrice a pris les références de notre trajet et a promis de nous rappeler d’ici quelque minutes. 8h, toujours rien, nous sommes donc allés reposer la question aux chauffeurs espagnols qui nous ont dirigés vers un minibus qui partait en direction de l’Italie. Cette fois les chauffeurs parlaient une langue de l’est, polonais peut-être, donc imagine la galère pour nous faire comprendre! Les polonais nous ont, dans un premier temps, renvoyés vers les espagnols et au bout de plusieurs minutes, ils se sont enfin rendus compte qu’ils partaient bien vers Marseille et que nous étions bien inscrits sur leur registre de passagers. Nous voilà donc à charger nos bagages dans un minibus plein d’une vingtaine de places en direction de Milan. Vers 8h30, alors que nous étions déjà en route, la télé-opératrice d’Eurolines nous rappelle en nous expliquant qu’elle n’avait pas plus d’informations. Nous lui avons donc raconté ce qui s’était passé et elle s’est rattrapé en expliquant que des minibus pouvaient être affrétés parfois pour des petits trajets. Douze heures de bus ce n’est pas exactement ce que nous appellerions un petit trajet! Arrivés à Milan, le manège continue. Nous devons changer de minibus. Le chauffeur nous indique où monter et nous dit qu’il s’occupe de dire notre destination au prochain chauffeur quand nous lui demandons de récupérer nos billets qu’il avait conservé. Départ de Milan vers 13h, plusieurs arrêts sont prévus avant Marseille, nous commençons à stresser sérieusement pour notre correspondance et le fait que le chauffeur nous demande plusieurs fois notre destination n’aide pas à nous rassurer! Nous arrivons finalement à Marseille à 22h, pile pour notre correspondance qui avait heureusement quelque minutes de retard. La suite du voyage s’est déroulée sans encombre si ce n’est que nous nous sommes réveillés en sursaut à Montpellier quand le bus était prêt à repartir! Nous nous souviendrons longtemps de ce trajet! Malgré cette mésaventure anecdotique, nous repartirons volontiers à bord des bus d’Eurolines et Isilines pour la seconde partie de notre Tour d’Europe prévue en avril!

Jolie paysage lors d'un voyage avec Eurolines

Cet article a été écrit dans le cadre d’un partenariat avec Eurolines et IsilinesCependant, toutes les opinions exprimées ici nous sont propres. Un grand merci à Laurence qui nous a aidé à mettre en place cet itinéraire et qui a su composer avec tous les changements de dernière minute, merci pour votre gentillesse et votre efficacité!

Blogueurs voyageurs passionnés, nous arpentons le monde à la recherche de ses plus beaux joyaux. Culture, gastronomie, paysages et rencontres, autant de choses que tu retrouveras ici, et peut être même bien plus encore…

Posted by Nath et Séb

Blogueurs voyageurs passionnés, nous arpentons le monde à la recherche de ses plus beaux joyaux. Culture, gastronomie, paysages et rencontres, autant de choses que tu retrouveras ici, et peut être même bien plus encore...

Commentaires (23)
  1. Anne LANDOIS-FAVRET 8 mars 2016 at 15 h 17 min

    Super retour sur votre périple ! Les cars, ça ne m’a jamais botté pour de longs trajets. J’avais entendu parler de ces sociétés sans savoir vraiment comment cela fonctionnait. C’est clair que c’est un mode de transport peu cher mais long, et quand on a que quelques jours, ce n’est pas le moyen optimal, mais quand on a tout son temps, ça doit être bien économique ! En France, il y a également les iD Bus de la SNCF, les avez-vous testé ?

    • voyageurssansfrontieres 8 mars 2016 at 15 h 23 min

      Oui voila, quand on est pressé ce n’est pas l’idéal mais sinon ça peut être sacrément intéressant! Non, en France nous n’avons testé qu’Isilines. Tu as déjà testé toi?

      • Anne LANDOIS-FAVRET 8 mars 2016 at 15 h 27 min

        Non je n’ai pas testé, j’en ai entendu parler. En fait, j’ai dit une petite bêtise, maintenant ça a l’air de s’appeler OuiBus. J’ai par contre testé les OuiGo, les TGV à pas cher, et c’est plutôt pas mal car on peut avoir des billets à même pas 30 €. Par contre, pour partir en grandes vacances avec tous les bagages, ce n’est pas indiqué, ni en famille, car les bagages en plus sont facturés. Mais pour un week-end, quand on a le sac à dos, c’est top, car à l’intérieur ce sont des TGV classiques, juste relookés niveau couleurs.

        • voyageurssansfrontieres 8 mars 2016 at 15 h 44 min

          Ah oui effectivement c’est vrai que les tarifs sont très avantageux mais c’est aussi parfois un peu trompeur. Nous avons souvent pris le Montpellier- Paris qui arrive en fait à Marne-la-Vallée. Il faut rajouter 15€ au prix du billet pour faire l’A/R vers Paris centre et du coup, beaucoup moins de flexibilité puisque les villes desservies sont encore très peu nombreuses. C’est vraiment question de l’itinéraire qui conviendra le mieux à ton voyage 😉

      • martin 1 mars 2018 at 13 h 02 min

        le notre est arrivé1heure en retard

    • Guy Bouchard 11 novembre 2016 at 9 h 04 min

      J ai pris le car pour faire Montpellier paris s est ma première expérience mais j ai tellement été déçu que grâce à votre compagnie je ne renouvellerai pas l expérience comme d autre personnes qui étaient dans le car je M explique
      sa fais 2 fois que je prend le car 1 er fois au Brésil pour j ai fais un voyage de nuit à peu prèt de la même distance mais j en ai un super souvenir car il y avait un énorme confort siège couverture oreiller etc vous mon voyage à été un cauchemar accueil conduite horaire chauffeur on été super mais le bruit des tole ou autres qui couines toute la nuit, siege le plus bas de gamme que j ai jamais vue inconfortable espace des sièges horribles moi qui est large d épaule mon voisin avait mes épaules sur lui, espace pour passé une nuit trop petit , des arrêts ou le chauffeur vous réveille totalement car il allume en grand l lumiere il parle tres fort et il faut decendre du car au moins 2à 3 fois donc impossible de dormir autant à allé qu au retour, les sièges étant tellement inconfortable que vous avez des douleurs dans tout le corps quand vous arrivé en conclusion grâce à votre compagnie je ne reprendrai jamais le car s est le souvenir le plus horrible que j ai jamais eu et d une fatigue extrême mais je ne suis pas le seul à pensé cela, s est vrai que s est pas cher mais le pas pas cher peu devenir très cher je pense Messieurs les dirigeants et qu il faudrai allez au Brésil prendre une formation dans le transport en car au bresil votre qualité de voyage et car on appel transport pour les tres pauvres alors si je devais donné une note à votre compagnie sa serai un petit 3 sur 10et au Brésil un grand 8/9 sur 10
      Je pense que votre strategie était bonne de faire des car comme au Brésil pour voyager de ville en ville mais vous n avez pas su investir en achetant des bus premier prix et je pense que si vous ne changé pas vu la réflections le peu de voyageurs qui étaient dans ce car vous ferai faillites est quand même très triste car l idée est très bonne mais pour des personnes qui savent investir et conseil allé voir au Brésil la bas s est considéré comme un pays pauvre mais avec de vrai professionnels
      Desolé de vous envoyé ce message mais on peu pas resté sans rien dire devant un tel voyage d aussi mauvaise qualité par contre les chauffeur sont super pro

      • Nath 11 novembre 2016 at 17 h 17 min

        Merci pour votre commentaire Guy mais, Eurolines n’est pas notre compagnie. Nous sommes des voyageurs comme vous qui avons simplement testé un service et partagé nos impressions ;)! C’est dommage que cette mauvaise expérience vous incite à complètement laisser tomber le voyage en bus. Nous avons aussi eu un trajet qui ne s’est pas très bien passé mais cela ne nous empêchera pas de voyager à nouveau en bus à l’avenir. Peut-être que cela changera pour vous à l’avenir? Nous vous souhaitons en tout cas une très bonne continuation et de beaux voyages à venir :)!

  2. Partonsenvoyage 8 mars 2016 at 16 h 09 min

    Sacré péripéties ^^ Vous avez dû avoir de sérieux moments de doutes mais c’est appréciable de ne sortir que le positif ^^ Il y a tellement de négatif et de peur autour du voyage que ça fait plaisir de lire un avis avec recul 🙂
    Bon, nous on préfère le train : je (Mme) trouve cela poétique (oui oui :p) mais ça fait plaisir de voir des circuits sans voiture 😉
    Nous aussi, cet été on va tester les cars…sur un autre continent hate de vous partager ça 🙂

  3. Paola 18 juillet 2016 at 16 h 35 min

    Mon copain et moi avions réservé un bus au départ de Lyon et à destination de Marseille. Le chauffeur n’est pas venu, nous sommes alors restés plus de 4H dans le bus à attendre une “solution”. Il n’y avait aucune communication entre les employés de l’entreprise et tout ce qu’on pouvait faire c’était d’appeler un numéro d’assistance sur lequel personne ne répondait.
    Au final nous avons dû réserver un train à la dernière minute pour ne pas annuler notre voyage et notre réservation d’hôtel.
    Pour le trajet du retour, nous avons été appelés par l’agence la veille du départ pour nous avertir que notre voyage avait été avancé de 3H. N’ayant pas le choix nous étions obligés d’accepter.
    Une fois arrivés à la gare de Marseille, nous devions récupérer nos nouveaux billets au guichet de la compagnie. Aucun agent de la compagnie ISILINES n’était présent au guichet. Cependant, un agent EUROLINES était bien là et nous nous sommes rendu compte que le trajet de retour se faisait avec la compagnie EUROLINES. Nous avons alors essayé d’expliquer la situation à cet agent qui ne voulait rien savoir car nous n’étions pas présents sur sa liste. Ingrate et agressif il nous a dit « Moi je ne m’occupe pas de la compagnie ISILINES et je ne veux rien savoir, démerdez-vous avec eux. Tout ce que je sais c’est que vous pouvez toujours rêver de monter dans le bus. »
    Nous avons dû alors appeler la compagnie et nous avons réussi à avoir quelqu’un au téléphone après plusieurs tentatives. La personne nous a bien fait comprendre que ISILINES et EUROLINES faisait partie de la même compagnie et a pu résoudre le problème et a rappelé l’agent du guichet pour bien lui confirmer que nous étions bien sur la liste.
    Au final nous avons pu monter dans le bus. Aucune prise électrique n’était présente au bord du bus, la climatisation et le WI-FI ne fonctionnaient pas! (On est bien loin des promesses vendues lors de la réservation)
    Le trajet Marseille-Lyon a pris 7H30 au lieu des 4H30 prévues au départ car le bus fait un long trajet et dessert plusieurs villes, chose qui n’est pas précisée lors de la réservation.
    Nous avons demandé le remboursement de nos billets ainsi que des billets des trains. La demande peut prendre jusqu’à 4 mois pour être traitée.
    Je trouve cela honteux et irrespectueux.
    Je ne conseille pas du tout cette compagnie qui pour moi n’est pas digne de l’image qu’elle se donne.

    • Nath 28 juillet 2016 at 9 h 37 min

      Effectivement Paola, tu n’as vraiment pas eu de chance sur tes trajets! Sur notre demi-douzaine de trajet, nous n’en avons eu qu’un qui a été assez compliqué aussi, le Zurich-Marseille dont nous parlons dans le dernier paragraphe. Je ne sais pas si c’est le chauffeur qui n’est pas venu ou s’il y avait un problème de communication. Toujours est-il que nous nous sommes aussi retrouvés à faire un long trajet dans des conditions inconfortables et avec des stops dont nous n’avions pas connaissance. C’est vrai que sur le coup c’est très rageant mais malheureusement ce type de mésaventure peut arriver et dans notre cas ça a été rare. Tu peux aussi avoir des déconvenues avec le train et l’avion, ce sont des choses qui arrivent.

    • Hulin 29 avril 2017 at 10 h 50 min

      Nous avons eu aussi des problemes avec isilines au depart de marseille pour strasbourg. le car qui est venu indiquait paris seulement donc pour nous ce n etait pas celui qui desservait strasbourg. les bureaux etaient fermes. au telephone la responsable a admis qu il y avait un probleme d information. nous avons ete oblige de prendre un tgv sur lyon pour recuperer le car. prix du tgv 130 euros. on ne pouvait pas deviner que le car faisait lyon et ensuite un autre car faisait paris et un autre strasbourg. après de nombreuses reclamations sans reponses ils nous ont rembourse 30 euros. nous ne verrons jamais les 100 euros qui manque. unhe fois isilines mais pas deux fois. termine pour nous. aucun geste commercial.

  4. fannie 22 juillet 2016 at 15 h 23 min

    J’ai découvert un circuit en Europe l’année dernière “rolling circus” organisé par une agence avec des stops dans les capitales comme Berlin, Prague, Budapest pour finir à la fete de la bière Munich !
    J’ai voyagé pendant d’un peu plus de 2 semaines avec ce groupe, je suis juste déçue de ne pas pouvoir voyager encore cette année.
    Pour ceux qui préfére être accompagner par un groupe cosmopolite je conseille largement cette formule !

    • Nath 28 juillet 2016 at 9 h 28 min

      Merci pour ton commentaire Fannie, effectivement ça a l’air sympa comme formule ! Tu es libre du temps passé dans chaque destination ou est-ce comme un voyage organisé?

  5. Fattelay 21 août 2016 at 9 h 50 min

    Bonjour, je voyage avec Eurolines vers la Pologne au départ de Besancon . Mon dernier voyage aller date du 7 aout 2016 et retour 18 aout ,donc c’est encore tout frais. C’était la 5 ieme fois que je prends Eurolines depuis 2012. Il faut tout simplement s’armer de patience. Le trajet d’aller à duré 18 h et le retour pareil. Ce sont des trajets à rallonge car on passe par Berlin en desservant plusieurs villes .Entre Berlin et Legnica en Pologne ,il y a une portion d’autoroute en tôle ondulée pour plus de 20 mn . À part celà les chauffeurs ne parlent que le polonais mais conduisent très bien. Il y a un arrêt dans la nuit quand même. Ce que je reproche sur ce trajet c’est la propreté des toilettes : AFFREUX ! Et un conseil ne pas se mettre à côté car chaque fois que la porte s’ouvre ,bouchez vous le nez.
    À l’aller le bus vient de Grenoble et changement à Berlin ,puis Wroclaw ., Krakow et …. A Besancon le bus avait 2 h de retard . Pour éviter de perdre trop de temps à notre arrivée à Wroclaw, Eurolines a payé un taxi qui est venu nous chercher à une station bord autoroute et nous conduire à l’auto gare , celà ne nous a pas dérangé.
    Au retour ,départ avec 1 h de retard et 2 h 30 de retard à l’arrivée. Aller avec sa voiture c’est 12 h de trajet à rouler avec des pointes de 200 et tous les risques . Il faut simplement être patient.

  6. Lozinguez 29 avril 2017 at 13 h 14 min

    A éviter absolument !
    Compagnie de bus plus que décevante pour ma part. On ne m’a pas laissée monter dans un car parce que j’avais un billet imprimé et on un boarding pass (chose qui n’était noté ni sur le billet ni en gare routière bien sûr). Chauffeur et employés sur-protégés par Eurolines qui font donc tout ce qu’ils veulent et sont ainsi mal-aimables, non arrangeant, bref rien n’est fait pour que le voyage se déroule bien. Et bien sur ils sont inattaquables, à part laisser un avis médiocre je ne peux malheureusement rien faire de plus…
    Je les déconseille fortement.
    (mon voyage était en février 2017)

  7. Patricia 4 juin 2017 at 20 h 41 min

    Compagnie qui mérite un large détour !! J’avais réservé un aller de Perpignan à Aix en Provence le 26 Mai dernier : j’ai attendu l’autocar EUROLINES de 16h00 (comme demandé sur le billet pour un départ prévu à 16h30) jusqu’à 17h30, soit presque 2 heures à attendre un autocar qui n’est jamais venu ! Impossible de joindre l’assistance (plus de 20 appels) qui finalement m’a répondu à 19h30 pour m’indiquer “nous ne savons pas ce qui s’est passé” ??? A l’heure des dernières technologies, perdre un autocar il faut le faire ! Je suis donc rentré avec le TGV espagnol (super) et j’ai demandé par deux fois déjà, le remboursement de mon billet à EUROLINES. Ils restent sourds et muets à ma demande mais je n’en resterai pas là quitte à ce que cela prenne du temps. Aucun respect pour les clients. C’est une honte. J’ai également appris que cette compagnie n’avait pas l’accès autorisé à la gare routière de Perpignan comme toutes les autres sociétés d’autocars. Chercher l’erreur……..

  8. msn ste marie 27 juin 2017 at 11 h 36 min

    Eurolines réservé. Rendez vous à 5h à la gare. Sauf que le bus n’est jamais arrivé, nous obligeant à aller à Nimes par d’autres moyens, et en urgence . On a eu les excuses de la compagnie, mais depuis 2 mois, impossible d’obtenir le remboursement du billet. Et appel sur numéro surtaxé à chaque fois. Donc, sachez que si vous réservez, c’est un peu au petit bonheur la chance, car parfois le bus ne s’arrête pas, ou ne vient pas, tout simplement. Et le cas échéant, vous aurez de plates excuses de la compagnie, mais jamais de remboursement. Voilà, vous êtes prévenus.

  9. Juliette Peiffer 20 juin 2018 at 19 h 10 min

    Bonjour j’aimerai savoir si il demande la carte d’identité car je me suis trompé de nom et je ne sais pas si je pourrai quand même effectuer mon voyage.
    Merci

    • Nath et Séb 20 juin 2018 at 20 h 20 min

      Bonjour Juliette! Il me semble qu’ils nous avaient demandé des pièces d’identité au moment de monter dans le bus, surtout en cette période un peu sensible. Dans le doute, je te conseille de contacter les services d’Eurolines, ils ont un numéro de contact en français :p. Tu vas où?

Un petit commentaire?

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont notés *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.