Humanity House : Dans la peau de réfugiés

Publié le Coups de coeurInsoliteLa HayePays-Bas

C’est un article un peu particulier que nous te proposons aujourd’hui. Nous allons mettre de côté l’espace d’un instant les photos de belles plages affublées d’un beau ciel bleu et d’une nature verdoyante. Ce n’est pas un article coloré, fantastique, merveilleux que nous te proposons aujourd’hui mais il nous semblait très important de l’écrire. Parce que nous sommes convaincus que notre vie de blogueurs voyage ne se résume pas qu’à voir le monde avec des lunettes roses, des coeurs et des paillettes. Parce que nous allons te parler aujourd’hui d’un sujet difficile, d’actualité et qui nous touche tout particulièrement. Et surtout parce que ce fut une expérience intéressante, poignante, touchante et émouvante que nous souhaitons partager aujourd’hui avec toi. Il n’est en aucun cas question de partager nos convictions politiques, religieuses ou personnelles, ce n’est pas le propos. De plus, nous sommes parfaitement conscients que nous sommes loin d’être des experts en géopolitique. Nous allons simplement te raconter notre visite de l’exposition permanente au Musée Humanity House de La Haye : “À travers les yeux d’un réfugié.”

Skyscanner | Trouve ton billet d’avion pour La Haye
Eurolines | Trouve ton trajet en bus vers La Haye

Haagse Strandhuisjes | Maison sur la plage
Booking | Hôtels à La Haye

iGraal | Profite du remboursement d’une partie de tes frais de voyage grâce au cashback

Vidéo

Prospectus de l'expérience "À travers les yeux d'un réfugié du Musée Humanity House - La Haye, Pays-Bas

Le musée Humanity House

Créé il y a 5 ans à La Haye, le musée Humanity House vise à mettre en lumière et lancer des discussions sur des thèmes variés liés à la cause humaine. L’idée est d’en améliorer la compréhension, d’en discuter et de contribuer de manière positive à la liberté et à la paix. Ce lieu fascinant est bien plus qu’un simple musée puisque de nombreux événements y sont régulièrement organisés tels que des projections de films, des expositions temporaires ou encore des débats. L’exposition “À travers les yeux d’un réfugié” est l’exposition permanente du musée. Elle fait partie d’un projet d’envergure nationale durant lequel sont également organisées des soirées-débats notamment. Plus qu’une exposition où le visiteur resterait passif, elle a véritablement été pensée comme une expérience interactive de mise en situation, la plus réaliste possible. Le but est de mobiliser les 5 sens et de faire ressentir des émotions confuses et réalistes qui surviendraient dans le cas où l’on devrait quitter son pays précipitamment dans le seul but d’espérer survivre. Après avoir indiqué nos noms à l’accueil et reçu nos papiers d’identités, nous nous dirigeons vers le sous-sol du bâtiment pour débuter l’expérience. Quoiqu’il arrive, il faut absolument que nous restions ensemble…

Nos papiers d'identités au Musée Humanity House - La Haye, Pays-BasTable ravagée au Musée Humanity House - La Haye, Pays-Bas

Dans la peau de réfugiés…

Nous arrivons donc dans la première pièce de cette exposition. C’est une pièce assez sombre, froide et l’atmosphère qui y règne est assez pesante. Nous explorons peu à peu ce nouvel environnement et nous comprenons bien vite que c’est en fait un lieu de vie. Un salon qui semble servir également de salle à manger. Des bottes de pluies sont entreposées à l’entrée de la pièce, des manteaux sont accrochés au porte-manteau, des jouets en bois jonchent le sol et la radio est allumée. Nous évoluons dans la pièce, d’un pas peu rassuré. À la fois excités et curieux, avec une petite pointe d’angoisse tout de même. Au beau milieu de la pièce, la table est complètement ravagée. Un jeu de cartes est éparpillé un peu partout, une chaise est renversée et une grosse flaque rouge et épaisse dégouline de la table et tâche le sol. Serais-ce du sang? Non, simplement un verre de vin rouge renversé dans la précipitation. C’est alors que la radio s’arrête, les programmes sont momentanément interrompus et un message est diffusé sur toutes les ondes, d’abord en néerlandais puis en anglais :

Ce programme est maintenant interrompu pour une alerte de Sécurité Nationale. Les citoyens de La Haye sont priés de quitter leur maison immédiatement. Je répète, avertissement supplémentaire : les citoyens de La Haye sont priés de quitter leur maison immédiatement. Fin du message.

C’était donc ça. Le lieu a été déserté, abandonné dans la précipitation. Le décor prend alors une autre dimension et se fait un peu plus oppressant. Sur la table, nous consultons l’ordinateur resté allumé. C’est un fil d’actualités Facebook où défilent des nouvelles. Nos amis parlent d’une catastrophe ayant lieu à La Haye, il faut vite partir. D’ailleurs, un bon de transport vient d’être glissé dans la fente de notre porte. Nous sommes surpris par tant de réalisme et de soucis du détail, nous ne nous attentions pas à cela, vraiment. Nous jetons un dernier coup d’oeil sur cette pièce censée être notre petit cocon, nous prenons nos pièces d’identités et gravissons les escaliers vers l’inconnu, non sans une certaine appréhension. Nous arrivons dans un couloir sombre et étroit, presque entièrement de bois : le voyage en bateau a commencé. Le parcours est fléché et sur le chemin, nos sens sont tous mis en éveil. On entend de bruits de pas, des voix d’hommes et de femmes s’exprimant dans des langues qui ne nous sont pas familières. Parfois même, nous pouvons regarder à travers de petits trous creusés dans les murs et avoir un petit aperçu du monde extérieur malgré l’enfermement et la solitude. Il ne faut surtout pas faire de bruit et se faire le plus discret possible jusqu’à la prochaine étape du voyage…

Exposition "À travers les yeux d'un réfugié" au Musée Humanity House - La Haye, Pays-Bas Exposition "À travers les yeux d'un réfugié" au Musée Humanity House - La Haye, Pays-Bas

S’en suivent alors une suite d’événements qui jonchent inexorablement le périple d’un réfugié lors de son arrivée dans un nouveau pays. L’entretien avec un employé de l’immigration, l’inscription sur les registres de la Croix Rouge, la recherche de membres de sa famille. Nous ne t’en dirons pas beaucoup plus, histoire de ne pas trop gâcher ton expérience. Mais sache que c’est une expérience assez forte et immersive qui nous a beaucoup interpellée. Bien évidemment, nous sommes conscients qu’une telle expérience ne donne qu’un petit aperçu de la foule de choses que doivent vivre et ressentir ces hommes et ces femmes obligés de tout quitter pour tenter de se reconstruire ailleurs. Mais il faut dire que déjà, cela ne nous a pas laissé indifférents. Ce n’est pas une expérience fun mais nécessaire. Une partie de l’exposition est consacrée aux témoignages de ces personnes qui vivent ou ont vécu l’horreur et c’était à la fois bouleversant et inspirant de les voir espérer créer une vie meilleure malgré tout. Guerres, mutilations, viols, torture, hommes, femmes et même enfants nous livraient leur histoire à travers des récits qui font froid dans le dos. Et parfois, ils avaient réussi à se construire un avenir loin de la misère et à reprendre un rythme de vie ordinaire, à des milliers de kilomètres de chez eux. Ça force le respect et l’humilité. Et après tout cela, notre visite se termine sur une note positive et pleine d’espoir. Nous nous retrouvons face à un immense mur blanc où sont collés des dizaines de post-it aux couleurs flashy. Chaque visiteur est alors invité à griffonner un petit message, laisser une trace de son passage et, bien sûr nous n’avons pas dérogé à la règle!

Humanity House |
Prinsegracht 8, 2512 GA, La Haye
Plein tarif : 7.5€
Etudiants, seniors, enfants de 13 à 18 ans : 5€
Mar au Ven de 10h à 17h, Sam et Dim de 12h à 17h
Achète ton billet!

Citation de JF Kennedy au Musée Humanity House - La Haye, Pays-Bas Messages laissés par les visiteurs au Musée Humanity House - La Haye, Pays-Bas Messages laissés par les visiteurs au Musée Humanity House - La Haye, Pays-Bas

Posted by Nath et Séb

Blogueurs voyageurs passionnés, nous arpentons le monde à la recherche de ses plus beaux joyaux. Culture, gastronomie, paysages et rencontres, autant de choses que tu retrouveras ici, et peut être même bien plus encore...

Commentaires (4)
  1. Anne LANDOIS-FAVRET 10 novembre 2016 at 15 h 27 min

    Cette exposition à l’air très intéressante, elle change !
    C’est important d’essayer de sensibiliser les gens à ce que peux traverser un émigré. Et avec l’exposition, on reste encore bien loin de leur quotidien, mais ça a le mérite d’exister.

    • Nath 11 novembre 2016 at 17 h 14 min

      Oui tout à fait Anne, l’exposition nous a énormément plu même si du coup, ce qu’on ressentait n’était pas franchement joyeux! C’est une expérience que nous recommandons vivement parce que c’est vraiment très particulier. Peut-être auras-tu l’occasion de tester aussi 😉

  2. morabezahome, Leslie et Ruben 12 novembre 2016 at 16 h 06 min

    Ca a l’air super intéressant. Je pensais à ce sujet, et je crois que ça me tenterait de faire des voyages humanitaires (si on m’avait proposé il y a 5ans j’aurais ri !). En tout cas si on va à La Haye, on ira visiter, c’est sûr !

    Merci du passage sur notre blog 🙂 J’étais déjà tombée sur le votre en fait, j’avais lu et regardé les photos du Cap Vert 😀

    • Nath 13 novembre 2016 at 16 h 23 min

      Merci Leslie et Ruben, c’est vrai que c’était vraiment très intéressant. On est tombés sur cette expo un peu par hasard et on regrette vraiment pas d’y avoir été! Contents de vous avoir inspirés 🙂

Un petit commentaire?

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont notés *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.