Nature et culture à Arzon

Publié le BretagneFrance

Située à seulement 15 km à vol d’oiseau de la jolie Carnac, il nous a tout de même fallu une bonne heure de route pour rejoindre la charmante station balnéaire d’Arzon, de l’autre côté du Golfe du Morbihan, à la pointe de la Presqu’ïle de Rhuys. Cette nouvelle journée s’annonce beaucoup moins sportive que la veille mais le programme reste tout aussi délicieux : balade sur une partie du GR34 puis immersion dans l’Histoire de Bretagne avec une visite du Château de Suscinio et du Cairn du Petit Mont. Tout ce qu’il faut pour passer une bonne journée en somme!

Se rendre à Arzon

Voyages SNCF |
Blablacar |

iGraal | Profite du remboursement d’une partie de tes frais de voyage grâce au cashback


Instants suspendus sur le GR34

C’est à Port Navalo que notre journée commence. Nous avons rendez-vous avec le Passeur des Îles pour une petite traversée en bateau qui nous mènera au départ de notre balade, sur une petite partie du GR34. Ce matin-là, l’atmosphère est très humide et le ciel est d’un gris presque blanc, affreusement photogénique, comme irréel. Il règne un silence épais et apaisant rapidement brisé par le ronronnement du moteur d’un petit bateau à la peinture bleu turquoise qui émerge de l’horizon. « Vous avez le pied marin? ». Pas vraiment. Pourtant, nous embarquons, confiants, à bord du charmant bateau rétro pour une jolie traversée au coeur du Golfe du Morbihan. Cap vers le Nord-Est! Notre petite balade dure une belle demi-heure pendant laquelle nous sommes quelque peu secoués par le mer assez agitée ce jour-là. Il n’empêche qu’inspirer l’air marin et contempler l’horizon nous fait le plus grand bien. Nous admirons avec attention le paysage constitué de multitudes de bateaux, immobiles pour la plupart, et de plusieurs petites îles. Les contes enchantés entendus en Brocéliande refont alors surface. Nous repensons à cette jolie légende selon laquelle l’eau du Golfe serait en fait les larmes de fées chassées de la forêt de Brocéliande et les îles viendraient de leurs couronnes de fleurs qu’elles y auraient jetés.

Passeur des Îles - Arzon - Voyageurs Sans FrontièresPasseur des Îles - Arzon - Voyageurs Sans FrontièresPasseur des Îles - Arzon - Voyageurs Sans Frontières

Il est déjà temps de redescendre sur terre, littéralement. Nous accostons dans le village de Kerners et débutons notre balade sur le GR34 en empruntant le petit sentier côtier qui longe l’Anse de Kerners. Nous sommes un jour de semaine de septembre, la saison estivale n’est déjà plus qu’un souvenir et le temps n’est pas au beau fixe. Naturellement, le lieu est très paisible, voire désert, ce qui n’est pas pour nous déplaire. De nombreux bateaux sont parqués dans la petite baie, face aux maisons désertes de leurs hypothétiques propriétaires et pourtant la sensation d’être seuls au monde est bien présente. Il règne un silence intense, imperturbable troublé par le seul bruit de nos pas dans la terre, la boue puis le bitume. Nous quittons la côte pour découvrir un peu plus précisément Kerners, peuplé à l’origine de marins pêcheurs qui habitaient ces charmantes petites bâtisses aux volets bleus en hommage à la mer. Encore aujourd’hui, elle semble omniprésente dans la vie des bretons que nous rencontrons ici, que ce soit pour des raisons professionnelles ou personnelles, et l’on comprend aisément pourquoi.

Kerners - Arzon - Voyageurs Sans FrontièresKerners - Arzon - Voyageurs Sans Frontières

Immersion dans l’Histoire de Bretagne

Nous faisons maintenant route en direction de l’Est, vers le Château de Suscinio à Sarzeau. N’étant pas vraiment férus d’Histoire, nous avons tendance à zapper les visites de châteaux lors de nos voyages. Ce n’est pas un type d’activité qui nous passionne particulièrement. C’est pourquoi nous sommes réticents à l’approche de la visite de cet immense château du 13è siècle, malgré le fait qu’elle nous aie été chaudement recommandée par l’Office de Tourisme. Il faut savoir sortir de sa zone de confort par vrai? Nous laissons la voiture sur le parking et parcourons les derniers mètres qui nous séparent du Château de Suscinio à pied. La bâtisse, imposante et austère, se dresse fièrement au beau milieu d’un domaine de plus de 2000 hectares de forêt et marais. Une fois passée la petite porte d’entrée rouge vif, l’on se retrouve projetés plusieurs siècles en arrière. Nous avons arpenté les couloirs du château pendant plusieurs heures accompagnés d’une guide passionnante qui nous a beaucoup appris sur l’histoire compliquée et fascinante du Château de Suscinio. Les réticences ont très vite laissés place à de la curiosité et un grand intérêt pour cet endroit incroyable !

Château de Suscinio - Arzon - Voyageurs Sans FrontièresChâteau de Suscinio - Arzon - Voyageurs Sans FrontièresChâteau de Suscinio - Arzon - Voyageurs Sans FrontièresChâteau de Suscinio - Arzon - Voyageurs Sans Frontières

Construit à la fin du Moyen-Âge, il appartenait à l’origine aux Ducs de Bretagne qui l’utilisaient comme résidence secondaire. Délaissé à la Révolution, il fut ensuite vendu à un homme qui ne voyait là qu’une source parfaite de matériaux à vendre laissant ainsi la bâtisse à l’état de ruine. Le Département du Morbihan en a finalement fait l’acquisition dans les années 60. De très importants travaux de restauration ont alors été entrepris et des fouilles archéologiques sont menées régulièrement dans le Château afin de comprendre un peu mieux les habitudes de vie des habitants de l’époque. Nous avons été surpris de constater que, contrairement à la croyance populaire, la question de l’hygiène était déjà très importante au Moyen-Âge. Les gens se faisaient la toilette des parties visibles (visage, main) quotidiennement et prenaient un bain au moins une fois par semaine. La brosse à dent et le savon existaient déjà et il a même été découvert d’ingénieux petits outils en 3 parties destinés à se curer les dents, le nez et les oreilles. C’est assez incroyable d’arpenter ces couloirs chargés d’Histoire et d’imaginer la vie de ceux qui l’ont connus avant nous. On ressentirait presque une certaine présence au moment où le château se vide progressivement. Et parfois, l’on se demande même si ce sifflement constant que l’on entend parcourir les couloirs n’est bien que l’action du vent…

Château de Suscinio

Route du Duc Jean V, 56370 Sarzeau
+33 (0) 2 97 41 91 91
Plein tarif :8€
Enfants de 10 à 17 ans : 4€
Plus d’infos ici

Pour en apprendre un peu plus sur l’Histoire d’Arzon dans un tout autre registre, tu peux également visiter le Cairn du Petit Mont. Nous t’avons déjà parlé des cairns lors de notre visite de Carnac mais celui-ci a la particularité d’avoir servi de bunker aux Nazis pendant la Seconde Guerre Mondiale. Une tombe préhistorique vieille de plus de 6000 ans couplée avec des vestiges de la Seconde Guerre Mondiale, plutôt insolite non?

Cairn du Petit Mont - Arzon - Voyageurs Sans FrontièresCairn du Petit Mont - Arzon - Voyageurs Sans FrontièresCairn du Petit Mont - Arzon - Voyageurs Sans FrontièresCairn du Petit Mont - Arzon - Voyageurs Sans Frontières
Cairn du Petit Mont

Site du Petit Mont, Le Crouesty, 56640 Arzon
+33 (0) 2 97 53 74 03
Plein tarif :7€
Tarif réduit : 6€
Enfants de 8 à 17 ans : 3€

Nos bonnes adresses à Arzon

Il faut croire que ce voyage en Bretagne nous aura véritablement rendus accros aux crêperies! Après en avoir testé à Brocéliande et Carnac, il était impossible de passer à côté de l’expérience crêpière à Arzon. Après notre immersion historique au Château de Suscinio, nous avons tout naturellement déjeuné à la Crêperie Les Croquants située à seulement quelque mètres du château. Là encore, on retrouve cette ambiance cosy et chaleureuse si caractéristique des crêperies qui nous plaît tant. On s’y sent instantanément bien, les prix sont abordables et les galettes proposées sont originales et délicieuses. C’est assez fou de constater l’inventivité et la créativité dont on peut faire preuve à partir d’un plat aussi simple qu’une galette et la carte des Croquants n’a pas dérogé à la règle! Nous nous sommes laissé tenter par une crêpe à base de magret de canard et pommes rôties, un véritable délice! Pour le dîner, nous avons opté pour Côté Mer, un restaurant à la cuisine différente mais tout aussi délicieuse. Le standing est un peu supérieur mais reste tout à fait « abordable » et que dire de cette superbe vue sur mer: c’est un véritable plaisir de dîner en amoureux dans de telles conditions! Côté hébergement, nous avons posé nos valises au Crouesty, un joli petit hôtel idéalement situé près du port du même nom. C’est un hôtel 3 étoiles assez basique mais satisfaisant avec toutes les prestations ordinaires.

Bonnes adresses à Arzon
Côté mer |
34-37 rue du Général de Gaulle, 56640 Arzon
+33 (0) 2 97 53 63 67

Crèperie Les Croquants |
Route du Duc Jean V, 56370 Sarzeau
+33 (0) 2 97 41 74 64

Le Crouesty*** |
18 Rue du Croisty, 56640 Arzon
+33 (0) 2 97 53 87 91
À partir de 69€
D’autres hôtels à Arzon dispos ici
Hotel le Crouesty - Arzon - Voyageurs Sans Frontières

Blogueurs voyageurs passionnés, nous arpentons le monde à la recherche de ses plus beaux joyaux. Culture, gastronomie, paysages et rencontres, autant de choses que tu retrouveras ici, et peut être même bien plus encore...
Posted by Nath et Séb

Blogueurs voyageurs passionnés, nous arpentons le monde à la recherche de ses plus beaux joyaux. Culture, gastronomie, paysages et rencontres, autant de choses que tu retrouveras ici, et peut être même bien plus encore...

Commentaires (2)
  1. Anne LANDOIS-FAVRET 28 novembre 2017 at 19 h 14 min

    La balade en bateau à l’air vivifiante !
    C’est dommage que certains repreneurs n’entretiennent pas les lieux, heureusement, ce château est encore debout et visitable, bien rénové.
    Le Cairn du Petit Mont fait double emploi alors, c’est une association des plus insolites !

Un petit commentaire?

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont notés *